Female students in Nigeria school AFP/Getty Images

Réduire les inégalités entre les sexes en matière d'éducation

WASHINGTON, DC – Aller au bout de l’enseignement primaire n’a jamais été une certitude pour Aishetu Mahmoudu Hama, une jeune femme du Niger, compte tenu des nombreux obstacles sur son chemin. « Il était difficile d’étudier », se souvient-elle, « Nous étions assis à même le sol, parfois sur une natte, d’autre fois directement sur la terre battue ».

Mais Aishetu a persévéré et elle est aujourd’hui, à 23 ans, étudiante à l’université. Elle sait que sans études, sa vie aurait été limitée à la garde des troupeaux, aux travaux agricoles et au mariage, avec de nombreux enfants. Elle n’aurait simplement pas eu d’autres perspectives.

Comme les enseignantes qui l’ont encouragée à étudier, Aishetu souhaite être un modèle pour d’autres jeunes filles et ses propres jeunes frères et sœurs. Elle espère que son histoire les motivera à terminer eux aussi leurs études.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/3WNxWvh/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.