La lente marche vers la parité entre les genres

BERKELEY – Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds monétaire internationale, a récemment pronostiqué que le monde risquait « de rester bloqué dans une nouvelle médiocrité, faite de croissance lente ». Elle n’est pas la seule à nourrir cette inquiétude.

Les décideurs économiques du monde entier cherchent par quels moyens encourager la croissance, en général par le biais d’investissements dans les infrastructures. Mais comme Lagarde nous le rappelle régulièrement, un autre remède, souvent négligé, est d’accroître la participation économique et l’avancement professionnel des femmes.

Elles représentent la moitié de la population active mondiale et près de 70 pour cent de la demande de consommation. Il reste pourtant un long chemin à parcourir avant qu’elles réalisent leur potentiel économique, comme le confirme le Rapport mondial sur l’écart entre les genres, récemment publié par le Forum économique mondial.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/ALNTZQW/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.