0

Pour défendre l'Europe

Le fossé entre les besoins de sécurité de l'Europe et ses capacités militaires ne fait que se creuser, et la plupart des dirigeants européens n'osent pas prendre les mesures nécessaires pour le combler. Les forces conçues pour défendre le cœur de l'Europe d'une attaque soviétique ne conviennent plus au type d'opérations caractéristiques de l'environnement post-guerre froide actuel.

Aujourd'hui, l'Europe a besoin d'accroître ses capacités à combattre le terrorisme et la prolifération d'armes de destruction massive, à composer avec des nations déchues ou en déclin, à affronter des conflits régionaux et à réagir à des crises humanitaires. Pourtant, les dépenses militaires en Europe stagnent, quand elles ne diminuent pas.

Le problème n'est pas qu'une question de budget. La nature fragmentée de l'acquisition de matériel militaire européen, les règles extrêmement complexes du commerce militaire européen et les capacités industrielles façonnées par l'héritage de la guerre froide sapent la capacité de l'Europe à répondre à ses besoins militaires.

Vu ces obstacles, la manière la plus évidente d'améliorer les capacités de défense européenne consiste à coordonner les efforts de chaque pays, de l'Union européenne et de l'OTAN pour créer un ensemble collectif de capacité de défense. Le fait que les membres de l'OTAN et de l'UE soient partiellement les mêmes rend une telle coopération militaire à la fois possible et logique, sinon inévitable.