Sunset.

Climat : les pays riches doivent tenir leur engagement

LONDRES – En 2009, les pays riches de la planète se sont engagés à réunir 100 milliards de dollar par an d'ici à 2020 pour aider les pays pauvres à lutter contre le réchauffement climatique. Depuis, cette promesse est considérée comme le test clé de la volonté du monde développé d'assumer sa part de responsabilité dans cette lutte.

Il est crucial que les pays riches parviennent à cet objectif de 100 milliards. Les pays pauvres doivent être convaincus qu'ils tiendront leur promesse. Si ce n'est pas le cas, la perspective d'un accord international sur le climat pourrait s'éloigner et diminuer la probabilité de réussite de la conférence de l'ONU à Paris en novembre et décembre.

Heureusement, il y a des signes encourageants qui montrent que cet engagement pourrait être respecté. Mais il faut davantage d'argent, notamment de la part du secteur privé. Selon l'OCDE et la Climate Policy Initiative, tous ensemble, les pays développés ont réuni 52,2 milliards de dollars en 2013 et 61,8 milliards en 2014 pour aider les pays pauvre à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à combattre les conséquences du réchauffement climatique devenues inévitables.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/Wi3XNCB/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.