Sausage manufacturing John Macdougall/Getty Images

Un changement climatique à quatre pattes

BERLIN – L’an dernier, trois des plus grandes sociétés mondiales de viande – JBS, Cargill et Tyson Foods – ont à elles seules émis plus de gaz à effet de serre que la France, et presque autant que certaines grandes compagnies pétrolières. Et pourtant, à l’heure où les géants de l’énergie comme Exxon et Shell sont attaquées pour leur responsabilité dans le changement climatique, les industries commerciales de la viande et des produits laitiers sont largement épargnées par les critiques. Si nous entendons éviter une catastrophe environnementale, ce deux poids deux mesures doit cesser.

Pour attirer l’attention sur ce problème, l’Institut pour la politique agricole et commerciale, l’ONG GRAIN et la Heinrich Böll Foundation allemande ont récemment uni leurs forces afin d’étudier l’ « empreinte climatique considérable » du commerce mondial lié au bétail. Nos découvertes sont édifiantes. En 2016, les 20 plus grandes sociétés mondiales opérant dans le domaine de la viande et des produits laitiers ont émis davantage de gaz à effet de serre que l’Allemagne. Si ces entreprises étaient un pays, ce pays serait le septième plus grand émetteur mondial.

À l’évidence, l’atténuation du changement climatique exige la réduction des émissions issues des industries de la viande et des produits laitiers. La question est de savoir comment procéder.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/YSvp2kw/fr;

Handpicked to read next