nrao1_ SAJJAD HUSSAINAFP via Getty Images_air pollution SAJJAD HUSSAIN/AFP via Getty Images

Les changements climatiques nous rendent malades

SAN DIEGO – Un jour avant le début de la dernière conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP27), un groupe d’experts mondiaux mandaté par la revue médicale The Lancet a publié un rapport sur les effets nocifs pour la santé des changements climatiques. Leur conclusion était aussi claire que décevante : la santé humaine est à la merci des combustibles fossiles.

Malheureusement, la santé est demeurée en bas de la liste des priorités à la COP27. Certes, des discussions importantes ont porté sur la santé au pavillon adjacent de l’Organisation mondiale de la santé. Ces discussions étaient particulièrement opportunes, étant donné la flambée actuelle de cas de COVID-19, attisée par les sous-variants Omicron les plus récents, en Europe et aux États-Unis. Malgré cela, hors d’une brève mention dans le préambule, la déclaration de la COP27 ne fait aucune mention substantielle du lien entre les changements climatiques et la santé.

Il s’agit là d’un oubli flagrant. Le lien entre les changements climatiques et la santé est profond et à multiples facettes. Songeons, par exemple, à quel point la hausse des températures et les inondations sans précédent ont favorisé la propagation des moustiques – des vecteurs de maladies comme la dengue, le paludisme et le virus Zika – bien au-delà de leurs zones de reproduction usuelles. Si rien n’est fait, il y aura 1,3 milliard de personnes infectées de plus d’ici 2050 et la dengue touchera un énorme 60 % de la population mondiale d’ici 2080.

To continue reading, register now.

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

Subscribe

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

https://prosyn.org/MVuPOxWfr