gillard8_MUNIR UZ ZAMANAFP via Getty Images_bangladeshflood Munir Uz Zaman/AFP via Getty Images

Le changement climatique est aussi une crise sanitaire

LONDRES – Le risque posé par le COVID-19 à la santé humaine est maintenant bien compris partout dans le monde. Par contre, la menace colossale que représente le réchauffement planétaire pour la santé, avec un large éventail d’effets à long terme sur le bien-être humain, est mal comprise et sous-estimée.

Pourtant, le changement climatique porte déjà préjudice à la santé humaine. Lors de la mousson au Bangladesh en 2020, par exemple, plus d’un quart du pays a été inondé. Au moins 1,3 million de maisons ont été endommagées et des centaines de personnes ont péri. La hausse du niveau de la mer provoquée par le changement climatique fera que ces événements deviendront plus fréquents dans des pays de faible altitude comme le Bangladesh. D’autres régions du monde seront également exposées au risque d’inondations d’une ampleur similaire.

Les fortes inondations ne détruisent pas seulement les maisons. Elles font déborder les eaux usées non traitées, contaminant l’eau potable et propageant les infections. Elles détruisent les cultures, augmentant l’incidence de la malnutrition. Et la montée du niveau de la mer rend l’eau potable plus salée, ce qui accroît les taux d’hypertension artérielle, de pré-éclampsie et de naissances prématurées.
 

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/m1p4KbWfr