L’impératif d’adaptation

NAIROBI – À la veille de la dernière conférence de l’ONU sur le changement climatique à Lima au Pérou, le monde concentrait son attention sur le degré d’engagement des états dans un accord cadre qui permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’engagement des gouvernements à un tel cadre est pour le moins vital pour assurer la signature de l’accord de Paris en Décembre qui limitera la hausse des températures de la planète à moins de deux degrés Celsius par rapport aux niveaux pré-industriels.

La bonne nouvelle est que cet « appel pour agir sur le climat » lancé à Lima a été suffisamment entendu pour espérer un accord plus global sur le climat à Paris. Mais il a aussi laissé un grand nombre de questions irrésolues – comme le suggèrent les débats sur l’adaptation. Si l’importance désormais accordée à ce sujet est bienvenue, les moyens de financement, la technologie, et les connaissances dont ont besoin les états, les communautés, et les écosystèmes pour s’adapter au changement climatique nécessitent une meilleure articulation.

Même si nous limitons la hausse des températures globales, le changement climatique est irréversible. Les communautés subissent déjà des évènements climatiques plus extrêmes – inondations ou sécheresses, entre autres. Ces effets ne feront que s’intensifier.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/Ys4awX8/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.