spence123_greenarrowup Getty Images

Agir contre le réchauffement : l’ampleur de la tâche, chiffres à l’appui

MILAN – Le changement climatique était aux avant-postes du Forum économique mondial de Davos, le mois dernier, en Suisse. Les jeunes participants, notamment, ont souligné l’ampleur de la tâche, par la voix de la militante et adolescente Greta Thunberg, lors du discours éloquent qu’elle y a prononcé. Mais ils n’étaient pas en minorité : pour la première fois, les questions climatiques ont été identifiées comme les cinq risques les plus importants envisagés dans la perspective des dix prochaines années par le rapport publié en amont du Forum.

Un sentiment d’urgence très récent se fait jour tandis que le monde de l’entreprise s’engage de plus en plus à évoluer vers un modèle de gouvernance où la multiplicité des parties prenantes serait prise en compte – une évolution qui ouvrirait la voie à des modes d’entreprise plus conscients et soucieux du climat. Mais la création d’une économie mondiale durable demeure une tâche monumentale.

Le monde émet chaque année plus de 36 milliards de tonnes – autrement dit 36 gigatonnes (Gt) – de dioxyde de carbone. Soit environ deux fois et demie la quantité que les scientifiques considèrent comme le seuil de « sécurité » des émissions : pour maintenir une hausse des températures moyennes mondiales inférieure à 1,5° C au-dessus des seuils préindustriels – au-delà desquels les conséquences du changement climatique augmenteraient significativement –, nous devrions n’émettre que 14 Gt par an au cours des vingt prochaines années. Ce qui signifie deux tonnes par habitant et par an – beaucoup moins que le taux actuel, surtout celui du monde développé.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/DKrh8Fufr