Pour une croissance propre

Le Premier ministre britannique Tony Blair a promis que la réunion du G-8 qu'il présidera du 6 au 8 juillet à Gleneagles, en Écosse, se concentrera sur deux des problèmes mondiaux les plus graves et les plus anciens : la pauvreté du Tiers-monde et le réchauffement de la planète.

Ces deux problèmes ont semblé antinomiques pendant longtemps. Il paraît naturel que les pays en voie de développement refusent de sacrifier leur croissance au bien public mondial, surtout lorsque les États-Unis, le plus riche pays du monde, rechignent à sacrifier ne serait-ce qu'une infime partie de leur luxueux train de vie.

Mené par la Papouasie-Nouvelle Guinée et le Costa Rica, un groupe d'action de sauvetage de la forêt tropicale incluant plusieurs pays en voie de développement vient de faire une proposition innovante, visant à limiter la production de gaz à effet de serre, tout en soutenant leurs développements nationaux.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/a317xXB/fr;