20

La disparition de l’État arabe

DENVER – Dans une région où les crises semblent être la norme, le dernier cycle de violences au Moyen-Orient laisse à penser qu’une évolution de plus grande ampleur se dessine : le début de la dissolution de l’État-nation arabe, reflétée par la fragmentation croissante de l’Arabie sunnite.

Les États du Moyen-Orient deviennent de plus en plus faibles, à mesure que les autorités traditionnelles, qu’elles soient des monarques vieillissants ou des régimes autoritaires laïcs, semblent de plus en plus incapables de répondre aux attentes de leurs citoyens rétifs. Avec l’affaiblissement de l’autorité étatique, les allégeances tribales et sectaires se renforcent.

Que signifie aujourd’hui être Irakien, Syrien, Yéménite ou Libanais ? Toute désignation significative semble nécessiter un nom composé – Irakien sunnite, Syrien alaouite, et ainsi de suite. Comme le démontrent ces exemples, l’identité politique est devenue moins civile et plus primordiale.

Au vu de la situation catastrophique de l’Irak aujourd’hui, l’invasion et l’occupation du pays menée par les Etats-Unis sont généralement accusées d’avoir involontairement introduit une notion sectaire de l’identité dans ce pays. En fait, le sectarisme a toujours été bien vivant en Irak, mais il est à présent le moteur et le principe d’organisation de la vie politique irakienne.