Kenya and China Mikhail Svetlov/Getty Images

Le facteur chinois au Kenya et au Zimbabwe

PÉKIN – Demandez à toute personne ayant une connaissance basique de l'Afrique quel pays est le mieux positionné sur la voie de la réussite - le Zimbabwe ou le Kenya : il ou elle penchera sans aucun en faveur du Kenya. Les événements de la semaine dernière semblent confirmer ce verdict.

Le lundi, une fois que la Cour suprême du Kenya a confirmé la réélection du président Uhuru Kenyatta aux élections présidentielles contestées du pays, l'état de droit a paru l'emporter sur la violence politique pour la première fois depuis des années. Le Zimbabwe, quant à lui, se retrouve sans le président Robert Mugabe, pour la première fois depuis 37 ans. Bien que le pays soit en ce moment extatique, son avenir politique est loin d'être certain.

Mais en tant que Kenyane vivant en Chine, l'un des plus importants partenaires de développement du continent africain, je ne vois qu'un seul indicateur qui pèse en faveur du Zimbabwe : sa relation avec mon pays d'adoption. En fait, les liens économiques et politiques de la Chine pourraient être décisifs pour ce pays d'Afrique perpétuellement donné perdant.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/pPmgDSR/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.