Chinese girl with flag Samuel Huron/Flickr

La responsabilité de la Chine

TOKYO – Venez en Asie et vous entendrez un chœur de préoccupations croissantes quant à la sphère d'influence que la Chine est en train de construire dans la région. Pour promouvoir les investissements étrangers chinois, il y a la Asian Infrastructure Investment Bank (AIIB), dans laquelle le gouvernement est prêt à prendre une part de 30%. En outre, il y a l'initiative « One Belt, One Road » de la Chine pour construire une Silk Road Economic Belt traversant l'Asie centrale et une Maritime Silk Road reliant la Chine avec l'Asie du sud-est, l'Océan indien, le Moyen-Orient et finalement l'Europe.

Sur le plan financier, la Chine encourage une utilisation internationale plus large de sa monnaie, le renminbi. Enfin, elle affirme de plus en plus ses intérêts sur le plan militaire, fortifiant les îles Spratly qui sont contestées et la construisant des pistes capables d'accueillir des avions de chasse.

Lorsque l’on appréhende ces initiatives, il est important d'avoir une vision nuancée. Il ne fait aucun doute que les nouveaux avant-postes insulaires de la Chine dans la mer de Chine méridionale représentent une menace non seulement pour la sécurité du Vietnam, des Philippines et d'autres pays voisins, mais aussi pour leurs droits miniers et de pêche. La communauté internationale a un intérêt commun à décourager ces activités.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/Apo8pA4/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.