La tactique de stabilité de la Chine

PÉKIN - Le premier principe que j'ai appris quand j'ai commencé à m’intéresser à la Chine à la fin des années 1990 est que rien n'est plus important pour les Chinois que la stabilité - qu'elle soit économique, sociale ou politique.

Étant donné les siècles d'agitation en Chine, les dirigeants d'aujourd'hui feront tout ce qui est en leur pouvoir pour préserver la stabilité. A chaque fois que j'ai des doutes au sujet d'un éventuel changement dans la politique chinoise, j'examine les options sous l'angle de la stabilité. Cela a fonctionné comme un charme.

Tout le monde avait la stabilité en tête au Forum annuel de Développement de la Chine (CDF) qui s'est tenu du 17 au 20 mars à Pékin. Organisé par le Ministre Wen Jiabao, accompagné de nombreux ministres du Conseil d’État en exercice, le CDF est la conférence internationale la plus importante de la Chine. Pourtant, tout juste deux jours avant que le CDF de cette année n'ait commencé, le controversé Bo Xilai a été démis de ses fonctions de Secrétaire du Parti de Chongqing. Comme il semblait en bonne posture pour joindre le Comité permanent du Politburo, le cercle restreint des dirigeants de la Chine, la démission soudaine de Bo a fait sensation. L'agitation était palpable dans l'air lorsque nous nous sommes réunis dans la Maison d'honneur d’Etat de Diaoyutai.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/UgNZm3l/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.