0

Le Rétablissement et la Croissance de la Chine

CAMBRIDGE – La Chine sera probablement la première des grandes économies à se remettre de l’actuelle récession. Sa croissance ne retrouvera peut-être pas le rythme à deux chiffres des récentes années, mais il est sûr qu’en 2010, la Chine progressera plus rapidement que n’importe quel pays européen ou même occidental.

Que la Chine mette fin à son ralentissement actuel ne signifiera pas nécessairement que tous ses partenaires commerciaux en profitent. Le peu de retombées économiques témoignera de l’attention qu’elle aura portée, durant son rétablissement, à l’accroissement de la demande nationale.

Il est certain que la Chine est éprouvée par la baisse globale de la demande d’un grand nombre de ses produits manufacturés. La forte chute des ventes de détail aux Etats-Unis et en Europe se traduit par une diminution du volume des commandes de produits manufacturés en Chine.

Et, alors que le yuan est resté plus ou moins stable par rapport au dollar, au cours de l’année qui vient de s’écouler, la forte appréciation du dollar par rapport à l’euro et aux autres devises a conduit à l’augmentation du yuan en termes pondérés par les échanges. Ce qui a contribué à freiner les exportations chinoises.