Le nouveau rythme latin de la Chine

Le président chinois Hu Jintao vient tout juste de rentrer de son premier voyage en Amérique Latine, où il a cherché de nouvelles sources d'approvisionnement à long terme pour l'économie en plein essor de son pays. Ces nouveaux liens offrent à l'Amérique Latine et aux Caraïbes un nouveau marché ainsi qu'un exemple de la manière dont une économie dynamique peut réduire la pauvreté.

Mais l'Amérique Latine doit également rester sur ses gardes. Tandis que la Chine peut représenter un importateur vorace des produits latino-américains, elle peut également s'avérer un formidable concurrent. Le secteur public et le secteur privé de la région doivent prendre des mesures immédiates pour affronter cette nouvelle concurrence et élaborer des projets coopératifs avec les Chinois.

Les gens ordinaires en Amérique Latine prennent conscience uniquement maintenant de l'importance de la Chine en tant qu'acteur économique mondial. En effet, jusque récemment, la majorité d'entre eux lui prêtaient peu d'attention. Mais la croissance en flèche de la Chine, par contraste avec la stagnation des économies d'Amérique Latine, a suscité l'intérêt des gouvernements et des hommes d'affaires de la région.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/rh6MSfN/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.