0

Les divisions de la Maison Chine

DENVER – Le déclin des Etats-Unis a été abondamment discuté ces dernières années, avec pour corollaire que la Chine prendrait sa place. Mais bien que les Etats-Unis soient effectivement confrontés à des problèmes qui doivent être résolus de toute urgence, si la Chine veut élargir sa dimension internationale, sans parler de supplanter les Etats-Unis sur la scène internationale, elle devra d’abord mettre de l’ordre dans ses affaires.

Ceux qui affirment que les Etats-Unis sont sur le déclin ont de la peine à faire valoir leur argument au plan économique. Malgré ses récentes difficultés (que plusieurs pays échangeraient volontiers avec les leurs), les Etats-Unis restent un puissant moteur d’industrie et d’innovation et pourraient également devenir une grande puissance énergétique.

Ce qui menace la primauté mondiale des Etats-Unis est surtout une politique intérieure plus divisée et perturbatrice qu’elle ne l’a été depuis longtemps. Ce pays, dont les citoyens se sont toujours targués de leur sens pratique, traverse une phase invalidante de théorisation, d’idéologie et de soi-disant « nouvelles idées », bloquant ainsi l’approche pragmatique qui émerge d’une interaction constructive entre adversaires politiques.

Les relations des Etats-Unis avec d’autres pays sont également confrontées à de nouveaux défis liés à la disparition du compromis et de la collégialité dans les affaires politiques nationales. Les débats sur la politique étrangère américaine sont devenus un moyen indirect de déterminer qui est le plus « ferme », ce qui ne signifie pas nécessairement le plus sage.