Paul Lachine

La Chine fait ses premiers pas vers la démocratie

WASHINGTON, DC – Lors de la visite d’Etat rendue par le président chinois Hu Jintao aux Etats-Unis, le président Barack Obama a insisté, auprès de Hu, sur les droits de l’homme. Il aurait probablement dû se montrer plus curieux de la démocratisation de la Chine, car ce qu’il aurait entendu l’aurait surpris.

En septembre 2010, Hu a tenu un discours à Hong Kong qui appelait repenser la démocratie chinoise. Il disait qu’il y avait “une nécessité… de procéder à des élections dans le respect de la loi, de prendre des mesures de manière démocratique, de gouverner et d’administrer démocratiquement, de garantir le droit des gens à savoir, à participer, à s’exprimer et à administrer.”

Ses déclarations prolongeaient les propos du premier ministre Wen Jiabao à Shenzhen, la zone côtière de libre entreprise et le berceau de la révolution économique chinoise. Wen avait affirmé qu’il fallait, pour accompagner le rythme effréné de la croissance économique chinoise, réformer tout en permettant aux citoyens de critiquer et de surveiller le gouvernement, sinon le pays risquait de perdre ses profits économiques.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/QChgoZD/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.