Adam Young/Getty Images

La Chine obnubilée par les droits de tirage spéciaux

WASHINGTON, DC – Le renminbi, monnaie nationale de la Chine, a intégré au début du mois d’octobre le panier des devises qui composent les droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international. Jusqu’à présent, le DTS se définissait comme la moyenne pondérée du dollar, de l’euro, de la livre sterling et du yen japonais. Maintenant qu’il figure à ce panier de référence, le renminbi peut se targuer de compter parmi les cinq monnaies véritablement globales.

Quelle est l’importance de cet événement ? Pour les Chinois, elle est considérable. Le mois dernier, lors d’un déplacement à Pékin, j’ai moi-même pu constater combien cette entrée dans le club très fermé des devises composant les DTS était sur toutes les lèvres, et constituait presque l’unique sujet de conversation soulevé – la question Donald Trump ayant certes été également évoquée.

L’ajout du renminbi au panier du DTS était en effet une question d’honneur national. Il symbolise l’émergence de la Chine en tant que puissance mondiale. Cette intégration constitue également l’aboutissement des efforts du gouvernement visant à encourager l’utilisation du renminbi dans le cadre des transactions internationales, de sorte que la Chine et le reste du monde se libèrent de leur trop forte dépendance à l’égard du dollar.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/cOCzo44/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.