Skip to main content

sheng56_Zhang Peng_Getty Images_Bricks Zhang Peng/Getty Images

Keynes, Hayek et les marchés immobiliers chinois

HONG KONG – Les principales villes chinoises connaissent actuellement une flambée des prix de l'immobilier, ce qui suscite des prévisions contradictoires : soit celle d'un risque d'éclatement de bulles immobilières, soit celle d'une prochaine reprise économique. Que se passe-t-il réellement sur les marchés immobiliers en pleine ébullition de la Chine ?

Le Bureau national de statistique (BNS) chinois a révélé la semaine dernière que dix grandes et moyennes villes chinoises, sur les 70 villes interrogées, avaient enregistré des hausses de prix annuelles de plus de 20 % pour le logement commercial nouvellement construit. Dans les villes de premier rang comme Shanghai et Shenzhen, ces gains étaient encore plus élevés : supérieurs à 37 %. Dans les villes de deuxième rang comme Xiamen et Hefei, les augmentations ont dépassé les 40 %.

Chris Watling de Longview Economicscompare le marché immobilier actuel de la Chine à la crise de la tulipe hollandaise qui a atteint son sommet en 1637. Il souligne que les prix de l'immobilier, à Shenzhen en particulier, ont fait un bond de 76 % depuis le début de l'année 2015, ce qui met le prix d'une maison typique à 800 000 dollars, juste en dessous du prix moyen des maisons de la Silicon Valley. Cela peut faire penser selon lui à un dernier tour de piste avant un effondrement du marché.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/kuxNGbr/fr;
  1. sinn88_Sean GallupGetty Images_mario draghi ecb Sean Gallup/Getty Images

    The ECB’s Beggar-thy-Trump Strategy

    Hans-Werner Sinn

    The European Central Bank's decision to cut interest rates still further and launch another round of quantitative easing raises serious concerns about its internal decision-making process. The ECB is pursuing an exchange-rate policy in all but name, thus putting Europe on a collision course with the Trump administration.

    1

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions