4

La prochaine phase de l’approfondissement financier en Chine

HONG KONG – La Banque populaire de Chine (PBOC) a baissé les taux d'intérêt officiels pour la première fois en plus de deux ans, diminuant le taux prêteur à un an de 0,4 point de pourcentage, à 5,6%, et le taux de dépôt à un an de 0,25 point de pourcentage, à 2,75%. La marge nette d'intérêts – l'écart entre la rémunération des dépôts offerts par les banques et le taux d’intérêt qu’elles exigent sur les prêts accordés – a ainsi diminué de 0,15 point de pourcentage, à 2,85%. La décision, prise après l’échec de plusieurs tentatives d’assouplissement monétaire plus modestes à faire augmenter les prêts bancaires et les emprunts du secteur privé, reflète un accent renouvelé sur le renforcement de la croissance économique.

La décision de la Banque populaire de Chine souligne également la baisse des pressions inflationnistes. L'indice des prix à la production en Chine est à la baisse depuis 32 mois, reflétant une capacité excédentaire et la faiblesse de la demande extérieure, tandis que l’indice des prix à la consommation a diminué de 3,2% à 1,6% au cours des 12 derniers mois. En outre, l'indice des prix des logements dans 70 grandes villes chinoises a chuté de 9,6% en janvier à -2,6% le mois dernier. Avec le prix du pétrole et des matières premières également en chute libre, les risques de déflation et d'un ralentissement de la croissance l'emportent de loin sur la menace de l'inflation.

Les décideurs et les régulateurs financiers ont cherché dernièrement à réduire les coûts de financement pour les entreprises, qui ont accumulé de la dette risquée au cours des dernières années, dès lors que l'accès insuffisant aux prêts officiels les a poussés vers le système bancaire parallèle. En ce sens, la diminution des taux d'intérêt procure un soulagement bienvenu.

Cependant, solutionner le risque crédit en Chine – où le financement social (une mesure générale du crédit, couvrant les prêts et capitaux des secteurs officiel et parallèle) ont augmenté de 130% du PIB à 207% au début de cette année – est loin d'être simple. En effet, la structure et les politiques macroéconomiques de la Chine compliquent considérablement les choses.