Flag of China

G20 : une présidence chinoise pleine de promesses

HONG KONG – Dans un peu plus d’un mois seulement, la Chine prendra ses fonctions à la présidence du G20. Au cours de l’année à venir – et notamment à l’occasion du sommet qui se tiendra à Hangzhou en septembre – la Chine entend contribuer à poser les bases d’une économie mondiale qui soit davantage « innovante, dynamique, interconnectée, et inclusive ». Reste à savoir comment elle procédera.

Il convient en premier lieu de s’intéresser à l’actuelle présidence du G20, exercée par la Turquie, qui a placé l’accent sur l’inclusion, la mise en œuvre, et l’investissement en faveur de la croissance. Car bien que la construction d’un consensus au sein du G20 soit notoirement difficile, la présidence turque a produit trois accomplissements majeurs.

Au cours de l’année passée, la Turquie a œuvré pour la mise en place d’un nouveau cadre de responsabilisation régissant les efforts de dynamisation de la croissance dans les pays du G20. Elle a ainsi créé le Forum mondial des petites et moyennes entreprises, destiné à développer la contribution des PME à l’économie mondiale. De même, lors du récent sommet du G20 à Antalya, qui a eu lieu deux jours seulement après les attentats terroristes du 13 novembre à Paris, un consensus a émergé selon lequel la lutte contre l’État islamique constituait une « priorité majeure ».

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/4kNHObJ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.