rodrik168_mlenny_getty images_teacher Mlenny/Getty Images

Le nouveau visage de l'économie

CAMBRIDGE – Confrontée à des pressions venant de l'intérieur comme de l'extérieur, la profession économique s'améliore petit à petit. Sans grande surprise, la réaction populiste qui a balayé les démocraties avancées ces dernières années a produit une certaine tendance à l'introspection dans cette discipline. Après tout, l'austérité, les accords de libre-échange, la libéralisation financière et la déréglementation du marché du travail qui l'a provoquée reposaient sur les idées des économistes.

Mais la transformation va au-delà des préceptes de politique économique. Au sein de la discipline, on tient enfin compte des pratiques hiérarchiques et de la culture de séminaire agressive qui ont produit un environnement inhospitalier pour les femmes et les minorités. En 2019, une enquête réalisée par American Economic Association (AEA) a révélé que près de la moitié des femmes économistes se sentaient victimes de discrimination ou traitées de manière injuste en raison de leur sexe. Près d'un tiers des économistes non blancs se sont sentis traités injustement en raison de leur identité raciale ou ethnique.

Ces manquements sont peut-être liés. Une profession qui est moins diversifiée et moins ouverte à différentes identités est plus susceptible de communiquer une pensée de groupe et de l'arrogance. Si elle entend produire des idées pour aider la société à parvenir à une prospérité inclusive, elle devra commencer par devenir elle-même plus inclusive.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/LPrK7zVfr