0

Changer l’Afrique de l’intérieur

ROME – Une grave crise alimentaire menace le sud du Soudan. En Afrique de l’Est, où des millions de personnes dépendent déjà de l’aide alimentaire internationale, une forte augmentation du prix des denrées de base est imminente.

Ce n’est qu’un exemple de plus des difficultés d’une période agitée qui a débuté il y a deux ans, lorsque plusieurs pays d’Afrique et d’Asie ont été frappés par une pénurie alimentaire liée à une hausse mondiale des prix des aliments. Des prix plus élevés ont fait que les pauvres, parvenant déjà à peine à joindre les deux bouts, sont devenus plus pauvres encore. Cette crise alimentaire a été suivie de la crise financière mondiale, qui a également pénalisé le plus durement les pauvres.

L’agriculture est le principal employeur, créateur d’emplois et exportateur de la majorité des pays en développement. D’un point de vue historique, l’agriculture a déterminé la performance économique de nombreux pays, générant une croissance dont il a été démontré qu’elle était deux fois plus efficace pour réduire la pauvreté que la croissance dans d’autres secteurs. Les investissements dans le développement agricole et rural sont donc déterminants pour la sécurité alimentaire et un développement économique durable.

La grande majorité des pays développés actuels se sont construits sur une base agricole solide, dont les surplus de production ont généré richesses et prospérité. C’est ce qui se passe aujourd’hui au Vietnam, et c’est la voie qu’ont suivie l’Inde et la Chine pour devenir des moteurs de la croissance économique mondiale.