Spanish Prime Minister Dan Kitwood/Getty Images

Les forces centralisantes et décentralisantes exercées sur les espaces économiques

STANFORD – Il y a plusieurs années, j’avais prédit que surviendrait un glissement tectonique vers la décentralisation, le séparatisme et l’indépendance à travers le monde, en raison de l’échec des institutions politiques dans la gestion des différences économiques, culturelles, ethniques et religieuses.

À l’époque déjà, les institutions économiques et politiques supranationales suscitaient clairement la révolte, concentrant l’essentiel du pouvoir au sein de gouvernements centraux. Les citoyens de nombreux pays commençaient à déplorer l’érosion de leur souveraineté, et à s’inquiéter des coûts trop élevés liés à une immigration croissante, compte tenu d’une lente reprise après la Grande Récession, d’une faible croissance de la productivité, et d’une diminution de la part du travail dans le revenu.

Depuis, le Royaume-Uni a décidé de sortir de l’Union européenne. Les négociations autour de ce divorce sont désormais en cours pour décider du montant que les Britanniques devront verser à l’UE, et déterminer ce à quoi ressembleront les relations commerciales futures entre les deux parties. Si cette procédure est difficile, c’est parce que les négociateurs de l’UE craignent de voir d’éventuelles modalités de sortie trop généreuses inciter d’autres États à suivre l’exemple du Royaume-Uni en quittant eux aussi le bloc.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/hUcvx7F/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.