Les 25 ans de transition de l'Europe de l'Est

WASHINGTON, DC – Voyons ce qui a bien pu changer depuis 25 ans. En 1989, l'Europe centrale et de l'Est se sont engagées dans une transformation historique, du communisme autoritaire vers le capitalisme démocratique. Alors que les vestiges de l'ancien système commencent déjà à disparaître, il semble opportun de revenir sur les réussites de cette région, d'en tirer les leçons et d'examiner les défis à venir.

Ce serait une erreur de croire que la réussite de la transformation de cette région était inévitable. À la fin de la Guerre froide, les économies de l'Europe centrale et de l'Est étaient accablées par la propriété omniprésente de l'État et par des investissements concentrés dans l'industrie lourde. Les politiques budgétaires et monétaires étaient concentrées sur le renforcement de la croissance industrielle, sans tenir compte de l'équilibre macroéconomique, ce qui a eu pour effet une demande excessive chronique et des pénuries généralisées. Pour aggraver les choses, la plus grande partie de la région, sauf la Tchécoslovaquie, a été en proie à une dette extérieure non viable et à une inflation galopante.

Pendant ce temps, quelques économistes ou décideurs avaient la formation nécessaire pour faire face aux tâches complexes à venir. Telle était l'ampleur de la transition nécessaire pour laquelle ni la macroéconomie moderne, ni près de 50 ans d'expérience du Fonds Monétaire International, n'ont été du moindre secours. Les défis à relever étaient de taille et la plupart des personnes concernées jugeaient cette tâche impossible.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/Agl6ZjL/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.