A child wearing a Catalan flag on his back SOPA Images/Getty Images

Sauvegarder l’unité de l’Espagne

MADRID – C’est souvent lorsqu’une crise survient que des amis refont surface pour prendre de vos nouvelles. C’est précisément ce qu’il s’est produit face à la situation actuelle en Espagne, où la Catalogne a organisé un référendum sur l’indépendance le 1er octobre. Dans les nombreux messages de soutien que j’ai reçus ces dernières semaines, beaucoup s’interrogent sur les raisons pour lesquelles l’Espagne n’autorise pas tout simplement la tenue de ce référendum. Or, cette option est absolument exclue.

L’idée selon laquelle la Catalogne devrait pouvoir organiser son référendum, en vertu de ce principe qu’est le « droit de décider » (derecho a decidir), est formulée par la presse internationale, et monte en puissance au sein même de plusieurs catégories de population en Espagne. Beaucoup prennent ainsi en exemple la décision de l’ancien Premier ministre britannique David Cameron ayant consisté à autoriser en Écosse la tenue d’un référendum sur l’indépendance en 2014.

Seulement voilà, une telle procédure est illégale en vertu de la Constitution espagnole de 1978, qui a marqué la transition du pays d’une situation de dictature à un système démocratique, et qui fournit à l’Espagne un cadre sur le plan de l’État de droit. Comme la Constitution l’énonce expressément, ce texte consacre « l’unité indissoluble de la nation espagnole », et confère la souveraineté du pays « au peuple espagnol ».

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/teF9jRD/fr;

Handpicked to read next