turner55_ChesnotGetty Images_yellow vests Chesnot/Getty Images

Les taxes carbone sur les barricades

LONDRES – Pour n’importe quel gouvernement, l’ombre des « gilets jaunes », qui pendant plusieurs samedis consécutifs avant noël ont pris la France au dépourvu, plane désormais sur toutes les mesures destinées à combattre le changement climatique. Confronté à des violences sur la voie publique, le président Emmanuel Macron a annulé l’augmentation prévue de la taxe sur le diesel. Les dirigeants des autres pays en prendront note et les groupes d’influence du secteur automobile ou de l’industrie pétrolière les inciteront – sans surprise – à la prudence.

Mais de leur propre aveu, nombre des manifestants ne sont pas opposés à une action contre le changement climatique. Parmi les multiples revendications de ce mouvement hétéroclite venu de la base, ont trouve un appel à la hausse des taxes sur le carburant aéronautique plutôt que sur le diesel. L’action pour lutter contre le changement climatique est menée, selon cette même doléance, aux dépens de ceux qui sont le moins capables d’en supporter le coût.

L’argument est juste. La politique voulue par Macron est un parfait exemple de la façon dont il ne faut pas augmenter les taxes carbone. La mesure a été prise sans réflexion suffisante quant à ses conséquences sur la répartition des revenus ni quant au contexte économique et politique.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/YolU8bsfr