Getty Images Getty Images

La crise sociale de l’eau en Afrique

SINGAPOUR – Il y a environ une décennie, lors d’une assemblée de maires d’Afrique du Sud convoqués par Lindiwe Hendricks, à l’époque ministre de la gestion de l’Eau et de l’Environnement de l’Afrique du Sud, nous avions prédit qu’une crise de l’eau sans précédent frapperait l’une des grandes villes du pays dans les 15 prochaines années, à moins d’optimiser considérablement les méthodes de gestion des ressources hydriques. Cette prévision s’est réalisée, car la ville du Cap doit aujourd’hui envisager la fermeture de son réseau d’aqueduc. La question est maintenant de savoir si les dirigeants africains laisseront aller encore plus les choses pour confirmer notre autre prévision, voulant que, d’ici les 25 à 30 prochaines années, encore plus de villes du continent seront confrontées à des crises de même ampleur.

 La gestion urbaine de l’eau potable et des eaux usées a toujours été une tâche difficile en Afrique. À mesure que la population du continent explosait de 285 millions en 1960 à presque 1,3 milliard aujourd’hui et que l’urbanisation progressait, le problème s’amplifiait. Et ces tendances n’iront qu’en augmentant : d’ici 2050, la population totale du continent devrait franchir le cap du 2,5 milliards d’habitants, dont 55 % résidant en milieu urbain.

 Les pays africains ne sont pas les seuls à devoir composer avec cette problématique, mais ils sont parmi les premiers à devoir le faire. Après tout, dans les pays occidentaux, l’urbanisation s’est déroulée sur une période beaucoup plus longue et dans un cadre d’amélioration générale des conditions économiques. Pour la construction de réseaux efficaces de gestion de l’eau potable et des eaux usées, les villes étaient pourvues d’un financement adéquat et de l’expertise qu’il fallait.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/POHOuIs/fr;

Handpicked to read next

  1. haass102_ATTAKENAREAFPGettyImages_iranianleaderimagebehindmissiles Atta Kenare/AFP/Getty Images

    Taking on Tehran

    Richard N. Haass

    Forty years after the revolution that ousted the Shah, Iran’s unique political-religious system and government appears strong enough to withstand US pressure and to ride out the country's current economic difficulties. So how should the US minimize the risks to the region posed by the regime?

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.