David Cameron and François Hollande in Paris. Number 10/Flickr

L'État islamique peut-il unifier l'Europe ?

MUNICH – Pendant la crise financière, les membres du Nord de la zone euro a sauvé leurs homologues du Sud en offrant d'énormes plans de sauvetage et en tenant la promesse de la Banque centrale européenne de sauver l'euro à tout prix. Toutefois, quand l'Allemagne a récemment demandé un système de quote-part pour faire face à l'afflux massif de réfugiés, ses partenaires n'ont pas fait preuve de la même solidarité. Et maintenant que la France ébranlée par les attentats de Paris a déclaré la guerre à l'État islamique, d'autres pays européens haussent les épaules, marmonnent leurs condoléances et espèrent en silence que le conflit va les épargner.

La conclusion est facile à tirer : bien que l'Europe ait beaucoup progressé vers une union budgétaire, il lui reste un long chemin à faire vers l'union politique.

Un demi-siècle après la création d'un marché commun et 15 ans après le lancement de la monnaie commune, l'Europe est toujours dépourvue d'une force de police unifiée et d'une politique étrangère unique. Ce qui est peut-être le plus problématique, c'est que l'UE abrite encore 28 armées, avec 28 commandants en chef vaguement reliés entre eux uniquement par l'OTAN.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/CTWy7k8/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.