La Chine peut-elle sauver l'Europe ?

CLAREMONT, CALIFORNIE  - La crise de la dette en Europe n'est plus une affaire européenne. Couplée à la peur d'une double récession États-Unis, la crise de la dette européenne fait glisser l'économie mondiale dans un autre cycle de panique financière et de récession économique.

Postées à la marge, les économies de marché émergentes en général et les pays dénommés BRIC (le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine) en particulier, se sentent chanceux d'être épargnés par ce maelström financier. Mais ils feraient bien de s'en méfier. Étroitement intégrées aux marchés financiers mondiaux et aux réseaux commerciaux, les crises financières et les contractions économiques dans les pays développés, qui représentent encore près de 60% du PIB mondial, mineront inévitablement la prospérité pays émergents.

Certains ont appelé les principaux pays émergents à intensifier et à utiliser leurs énormes réserves de change pour l'achat de la dette des pays ravagés par la crise, comme la Grèce, l’Italie et l'Espagne. En particulier, la Chine avec 3,2 billions de dollars en réserves de change, est considérée comme un chevalier blanc potentiel qui pourrait courir à la rescousse des nations européennes criblées de dettes.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/j4khvo9/fr;