Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

turner63_getty images_tumbleweed Getty Images

Le capitalisme joue son va-tout

LONDRES – Cette année, les preuves du réchauffement climatique en cours, ainsi que ses conséquences graves et potentiellement catastrophiques pour l'humanité, sont devenues plus convaincantes que jamais. Des températures records en juin et juillet. Des vagues de chaleur sans précédent en Australie et en Inde, avec des températures supérieures à 50°C. D'énormes feux de forêts dans le nord de la Russie. Toutes ces choses nous disent que nous manquons de temps pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et pour contenir le réchauffement au moins à un niveau raisonnable.

La réponse a été une demande croissante en mesures radicales. Aux États-Unis, les partisans du New Deal vert font valoir que l'Amérique devrait être une économie sans carbone d'ici 2030. Au Royaume-Uni, les militants du mouvement « Extinction Rebellion » demandent la même chose pour 2025 et ont gravement perturbé les transports londoniens par le biais de formes très efficaces de désobéissance civile. L'argument selon lequel éviter un changement climatique catastrophique implique de rejeter le capitalisme est en train de gagner du terrain.

Contre cette vague croissante de radicalisme, des entreprises, des groupes d'affaires et d'autres institutions prônent la prudence et des actions plus mesurées. Atteindre la neutralité carbone dès 2030, affirment ces derniers, serait extrêmement coûteux et nécessiterait des changements de niveau de vie inacceptables pour la plupart des gens. Des actions illégales qui perturbent la vie des autres, dit-on, sapent le soutien populaire à des mesures nécessaires. Une route plus abordable et plus graduelle vers la réduction des émissions serait préférable et éviterait toujours la catastrophe - et les instruments du marché fonctionnant au sein du système capitaliste pourraient être de puissants leviers de changement.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/hzQNz5Qfr;
  1. solana114_FADEL SENNAAFP via Getty Images_libyaprotestflag Fadel Senna/AFP via Getty Images

    Relieving Libya’s Agony

    Javier Solana

    The credibility of all external actors in the Libyan conflict is now at stake. The main domestic players will lower their maximalist pretensions only when their foreign supporters do the same, ending hypocrisy once and for all and making a sincere effort to find room for consensus.

    3

Edit Newsletter Preferences