0

Les Asiatiques sauveront-ils la planète ?

DAVOS – Y aurait-il une « voie asiatique » pour surmonter les épreuves de la planète ? La réponse classique, c’est non. Pourtant, de tels éléments font peu à peu surface. Au vu de l’influence croissante de l’Asie, le monde ferait bien d’y prêter attention – et d’en tirer quelques leçons.

Pour comprendre leur façon de penser, il faut comprendre leur pragmatisme. Les Asiatiques s’adaptent et évoluent sans cesse.

Dans le passé, les Asiatiques protégeaient avant tout leur souveraineté et se méfiaient des méthodes multilatérales pouvant l’affaiblir. A l’heure actuelle, pour faire face aux difficultés rencontrées – pandémies, crises financières et changement climatique entre autres – la grande majorité des pays asiatiques admet qu’agir de manière collective n’affaiblit pas, mais protège leur souveraineté. Ainsi, malgré le fait d’avoir perdu la foi dans le Fonds monétaire international suite à la crise financière de 1997, ils ont accepté de lui accorder des millions lors de la dernière crise financière.

Aussi, les attitudes asiatiques ont considérablement changé. Au lieu de discuter de légitimité ou de la manière d’obtenir plus de sièges pour donner leur avis dans les institutions internationales, les Asiatiques s’intéressent de plus en plus au résultat : comment créer des institutions plus efficaces . En même temps – trait de leur pragmatisme – les Asiatiques sont prêts à accepter le leadership ininterrompu des Américains, ainsi que leur domination au sein des institutions mondiales. Ils ne défient d’ailleurs pas plus le parapluie de défense déployé dans la région Asie-Pacifique par les Etats-Unis.