Une poule mouillée peut-elle désarmer Saddam ?

Le chef des inspecteurs en désarmement de l'ONU et l'Irak se sont mis d'accord sur un calendrier provisoire pour la conduite des inspections, qui en théorie pourraient commencer dans deux semaines. Mais le succès d'un tel accord dépend autant des hommes qui conduiront les inspections que des détails de lieux et de calendrier, ainsi que de la manière dont ces inspections seront menées.

Hans Blix dirige les inspections en désarmement de l'ONU qui doivent permettre de chercher, trouver et détruire les armes de destruction massive de Saddam Hussein. Je connais M. Blix depuis plus de quarante ans. En 1960, il m'assistait alors que je dirigeais l'Association suédoise des jeunes libéraux. Depuis, j'ai suivi sa carrière de près. Il fut ministre des Affaires étrangères de la Suède pendant un an avant de prendre le poste de directeur général de l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA) à Vienne.

De sa personne, M. Blix est plaisant et possède un bon sens de l'humour. Sur le plan politique, il est faible et facile à duper. Il m'est difficile de trouver les hommes politiques européens moins aptes que lui pour un face-à-face avec Saddam Hussein. En fait, je n'en croyais pas mes yeux quand j'ai suivi le journal télévisé annonçant les négociations entre M. Blix et les hommes de confiance du dictateurs irakien.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/3Jl2igj/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.