0

La Californie à l’Article de la Mort

Berkeley – L’attention mondiale est entièrement rivée sur la nouvelle administration Obama, mais comme bien des fois dans le passé, c’est sur un état d’Amérique, prépondérant entre tous, que l’avenir national se jouera. Modèle autrefois d’optimisme et de réussite à l’américaine, la Californie illustre aujourd’hui les difficultés qui assaillent les Etats-Unis – ainsi que la façon dont le pire est encore à craindre pour ce pays.

Des 50 états américains, la Californie est le plus peuplé et le plus riche. Elle a longtemps été un eldorado pour les talents et les entrepreneurs qui ont afflué de tous les coins de la planète. Un quart des gens qui y résident est né à l’étranger. Les apports de ces talents venus de l’étranger ont été décisifs pour l’industrie de la Silicon Valley et celle des studios de Hollywood, deux industries qui font sa renommée. Et son solide secteur agricole lui vaut d’être un gros exportateur, qui profite des appétits toujours plus dévorants des pays en développement.

Mais sa puissance technologique et entrepreneuriale, qui suffirait à l’élever au huitième rang des économies du monde, est tributaire de dysfonctionnements du système politique qui mènent la Californie au bord de la banqueroute. Le 19 mai, un vote spécial a rejeté tout un ensemble de hausses d’impôts et de coupes dans les dépenses, nécessaire à l’équilibre de son budget. Il ne reste maintenant à la Californie qu’à attendre, honteusement, un renflouement du gouvernement fédéral, ou à se soumettre, pour une période assez longue, à l’autorité de juges que la législation californienne autorise à dissoudre les accords syndicaux, résilier les contrats, et restructurer les engagements financiers de l’état.

Les difficultés de la Californie compromettent jusqu’à l’agenda des réformes du président Barack Obama. Cet état n’est pas le seul à connaître des problèmes budgétaires, et le coût politique de son renflouement serait celui du renflouement de douzaines d’états.