1

Code de la route à l'usage des entreprises rapides

MONTRÉAL – Dans une voiture, les angles morts sont les zones de la route que les rétroviseurs avant et latéraux ne couvrent pas. Un conducteur doit y penser en permanence, ainsi qu'aux dangers potentiellement mortels qu'ils peuvent dissimuler.

Les entreprises ont parfois aussi leurs angles morts, qui peuvent s'avérer tout aussi coûteux, pousser les entreprises à surinvestir dans des domaines risqués, ou les empêcher de tirer parti de nouvelles opportunités. Les meilleurs dirigeants veillent à identifier les angles morts de leur entreprise et à introduire des mécanismes pour se garantir contre leurs préjudices éventuels.

Une cause fréquente de angles morts dans les entreprises provient du parti pris de certains jugements. Cela se produit lorsque les dirigeants ont des perspectives trop étroites sur leur secteur d'activité, quand ils sous-estiment les capacités de leurs concurrents, ou quand ils ne parviennent pas à percevoir que le paysage concurrentiel est en train de changer.

Un bon exemple d'une entreprise qui a souffert de ce genre de point aveugle est Nestlé. Pendant des décennies, la multinationale suisse s'est définie elle-même strictement comme une des principales sociétés alimentaires du monde. Le label avait créé une restriction auto-imposée, contraignant Nestlé à vendre une gamme relativement réduite de produits. Cependant en 2010, le PCA de l'entreprise Paul Bulcke a redéfini Nestlé une entreprise « de nutrition, de santé et de bien-être ». Ce fut une brillante décision stratégique, qui a permis à l'entreprise d'offrir plusieurs dizaines de nouvelles lignes de produits et de services.