Les promesses non tenues

PRINCETON – En l’an 2000, les dirigeants mondiaux se sont réunis au siège des Nations Unies à New York où ils ont solennellement adopté la Déclaration du Millénaire, par laquelle ils s’engageaient d’ici 2015 à réduire de moitié la proportion des personnes dans le monde souffrant de la pauvreté et de la faim. Ils s’engageaient également à réduire de moitié la proportion de personnes n’ayant ni eau potable, ni sanitaires, à assurer une éducation primaire pour tous les enfants – filles et garçons, à réduire des deux tiers la mortalité infantile et à améliorer la santé maternelle, et à combattre le VIH/SIDA, le paludisme et autres maladies courantes. Ces engagements, reformulés sous forme d’objectifs spécifiques et mesurables, sont devenus les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Le mois dernier, dix ans après cette réunion, les dirigeants mondiaux se sont retrouvés pour un sommet des Nations unies à New York où ils ont adopté un document intitulé Tenir les engagements pris, réaffirmant la volonté d’atteindre les objectifs définis pour 2015. Le communiqué de presse des Nations unies a qualifié le document de « plan d’action mondial » pour les OMD, bien qu’il soit plus l’expression d’un espoir qu’un véritable plan d’action. Quelles chances avons-nous réellement de concrétiser les promesses faites en 2000 ?

Comme l’a souligné le philosophe Thomas Pogge de Yale, la tâche a été facilitée en déplaçant les jalons. Avant l’an 2000, le Sommet mondial de l’alimentation, tenu à Rome 1996, s’était donné pour objectif de réduire de moitié les personnes sous-alimentées dans le monde d’ici 2015. Il faut comparer cet objectif à l’OMD qui est de réduire de moitié la proportion de la population mondiale souffrant de la faim (et de l’extrême pauvreté). En raison de l’accroissement de la population mondiale, réduire cette proportion de moitié signifie que l’objectif de Rome ne sera pas atteint.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/FwSRr7h/fr;