Libération du haut-débit

NEW DELHI – En juillet, j’étais parmi les trente hommes et femmes du monde entier – ministres de gouvernement, technologues, bureaucrates et penseurs stratégiques – qui se sont réunis à l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) à Genève pour discuter du haut débit et de comment il peut contribuer à un monde meilleur. Cette « commission du haut débit » s’est réunie sous la présidence du président rwandais Paul Kagame et du magnat mexicain des télécommunications, Carlos Slim.

L’UIT est un organe des Nations Unies et a établi la commission en partenariat avec l’UNESCO ; le choix de la coprésidence n’est pas un hasard. L’ONU reconnait que si la révolution de l’information doit se poursuivre, elle nécessitera un effort combiné entre le public et le privé. Ainsi que l’a déclaré le Secrétaire général de l’UIT, Hamadoun Touré, « les réseaux à haut débit abordables et omniprésents seront aussi déterminant pour la prospérité économique et sociale au 21ème siècle que les réseaux tel que ceux des transports, de l’eau ou de l’énergie. »

L’écrivain et dramaturge suisse Max Frisch avait à l’occasion déconsidéré la technologie comme « l’art d’arranger le monde de manière à ce que nous n’ayons pas à en faire l’expérience. » Aujourd’hui, cependant, la technologie est essentielle à une participation efficace dans notre monde. Et, même si l’humanité ne peut vivre uniquement de la technologie, la révolution de l’information a libéré des millions de gens.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/TbpBQwM/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.