UK election ballot box vote Simon Chapman/ZumaPress

La Bataille d’Angleterre

BRUXELLES – L’issue des élections législatives britanniques de cette semaine fixeront le cap que prendra le pays dans le cadre de ses relations à long terme avec l’Unions européenne. Et pourtant, à l’exception malheureuse du parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, la question n’a quasiment pas été évoquée dans le cadre de la campagne. Les électeurs savent toutefois qu’elle pourrait bientôt s’inscrire au centre de la politique britannique, indépendamment de la question du maintien des conservateurs au pouvoir, ou de leur remplacement par les travaillistes.

De toute évidence, la Grande-Bretagne demeure indécise quant à son rôle au sein de l’Europe. J’aurais espéré que l’élargissement de l’UE donne lieu à une moindre intégration. Or, l’élargissement de 2004 n’a pas stoppé la dynamique en direction d’une « union sans cesse plus étroite ». Sur les dix États à avoir rejoint l’UE, sept figurent désormais dans la zone euro.

Quels que soient les problèmes que rencontre actuellement le Royaume-Uni, ils sont sans commune mesure avec les difficultés que rencontrerait le pays s’il venait à se retirer de l’UE. En effet, la population britannique réaliserait sans doute alors combien les difficultés qu’elle attribue à l’UE trouvent en réalité leur source au sein du pays.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/GsOhk25/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.