Britain landmark

Le Royaume-Uni peut-il survivre à une sortie de l’Union européenne ?

LONDRES – Le référendum prévu sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne, qui se tiendra probablement cette année, pourrait se révéler être une nouvelle catastrophe pour l’Europe. Si les électeurs britanniques décident de sortir de l’Union, une éventualité de plus en plus plausible, le résultat sera une profonde déstabilisation de l’Union européenne et possiblement l’éclatement du Royaume-Uni.

Parce que l’UE semble être embourbée dans une crise perpétuelle, les arguments en faveur d’un « Brexit » ne manquent pas d’attraits, à la fois intellectuels et émotionnels. Avant même l’émergence des problèmes de dettes de la zone euro en 2009-2010, de nombreux Britanniques pensaient que pour être résistante aux chocs, l’union monétaire nécessitait une plus grande intégration, et en particulier une union budgétaire sous une forme ou une autre. En d’autres termes, l’Europe devait se comporter davantage comme un État nation. Mais c’est précisément ce que le Royaume-Uni a toujours refusé.

Au niveau émotionnel, la crainte d’une immigration à grande échelle, à la fois en provenance de l’UE et de l’étranger, a alimenté une réaction populiste, intensifiée par la récente crise des réfugiés. Cette réaction s’appuie sur l’argument bizarre, mais à l’évidence percutant, que l’Europe, et plus spécifiquement l’Allemagne, encouragent cet afflux de réfugiés.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/NRXX9ME/fr;