Ukraine Yuriy Dyachyshyn/ Stringer

Là où l’Europe est encore bien vivante

LVIV – Le résultat du référendum britannique sur le Brexit a choqué les populations dans toute l’Europe. Mais assister à la réaction des habitants de Lviv, dans l’est de l’Ukraine – une ville dont l’enthousiasme pour l’Union européenne est notoire –  était particulièrement déconcertant.

A un moment où des opportunistes et des populistes irresponsables du Royaume-Uni sont en train de démolir les institutions de leur pays, et celles de l’Europe dans la foulée, les réformateurs ukrainiens tentent de construire quelque chose de neuf. Alors que les partisans britanniques de la sortie de l’Union européenne ont exagéré les dangers posés par l’immigration pour l’emporter, les militants en Ukraine sont confrontés à des menaces bien réelles alors qu’ils cherchent à mettre en place une société civile qui puisse faire face aux pressions internes exercées par les oligarques et à l’influence extérieure de la Russie.

D’un point de vue historique, Lviv, peut-être plus que toute autre cité, nous rappelle la capacité d’autodestruction de l’Europe. Chaque place pittoresque, chaque pavé et chaque façade richement ornée sont les témoins silencieux des effusions de sang qui accompagnent l’essor et le déclin des empires. Lviv est pourtant aussi l’endroit où l’on peut trouver l’espoir d’un avenir pour l’Europe.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/t0TyAdI/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.