fossil fuel pollution Christopher Furlong/Getty Images

Se libérer des combustibles fossiles

BERNE – Le moment n’a jamais été si propice pour se libérer de l’emprise des combustibles fossiles. Une température planétaire qui fracasse les records à la hausse, la dégringolade des cours des combustibles fossiles, des investissements de niveau historique dans les énergies renouvelables et les pressions internationales pour que soient honorés les engagements des pays à la lutte aux changements climatiques sont tous des facteurs qui confluent pour donner un cadre idéal à cette métamorphose mondiale.

Une métamorphose qui, d’ailleurs, ne saurait tarder davantage. L’accord des Nations Unies sur les changements climatiques élaboré à Paris en décembre a reconfirmé le niveau maximal de réchauffement planétaire de 2 °C au-dessus des niveaux préindustriels à ne pas transgresser sous peine de conséquences catastrophiques pour la biosphère. Mais il comportait également des engagements de « poursuivre les efforts » afin de limiter le réchauffement à 1,5 °C. Si l’on en juge par les dernières données publiées par la NASA, l’atteinte de cette limite inférieure doit être envisagée comme impérative.

Les nouvelles données confirment que 2015 était l’année la plus chaude jamais enregistrée et montrent que la série de records de température a continué au cours des deux premiers mois de cette année. Selon la NASA, la température mondiale en février était de 1,35 °C supérieur à la moyenne par rapport à la courbe de référence de 1951 à 1980.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/2BujLt9/fr;