7

La sortie de crise du Brésil

Washington, DC - A présent que la Présidente brésilienne destituée Dilma Rousseff n'est plus au pouvoir, c'est au nouveau gouvernement en place du Président Michel Temer de remettre en ordre le chaos macro-économique du Brésil. Le gouvernement de Temer peut-il sauver l'économie en ruines du Brésil ?

La situation est véritablement désespérée. En fait, le Brésil a récemment traversé la contraction économique la plus marquante de son histoire récente. Son PIB par habitant sera inférieur de 10 % à celui de 2013. Et le chômage a augmenté plus de 11 %, soit de quatre points de pourcentage depuis janvier 2015.

Le Brésil ne dispose d'aucune solution de facilité pour amorcer la reprise, pour une raison simple : la déroute actuelle provient de l'intensification ces dernières années de vulnérabilités économiques de longue date, en particulier d'une politique budgétaire trop laxiste et d'une croissance anémique de la productivité.

Voyons la situation budgétaire du Brésil : elle s'est détériorée rapidement depuis 2011, avec un excédent primaire du PIB de 3,1 %, qui a cédé devant un déficit plus de de 2,7 % du PIB, pour conduire à un déficit budgétaire global de près de 10 % du PIB. En fait, les bases de cette détérioration ont été jetées il y a bien longtemps.