deutz1en_ Alexis RosenfeldGetty Images_coral reef bleaching Alexis Rosenfeld/Getty Images

L'argent, la biodiversité et le climat

WASHINGTON – Pour comprendre un choix politique, dit-on, il faut chercher où va l'argent. Inspiré par ce conseil, le Nature Conservancy (en partenariat avec le Centre Cornell Atkinson pour la durabilité) a examiné de près les chiffres pour évaluer combien coûterait la préservation de la biodiversité – toute l'abondance et la variété de la vie sur Terre.

Nous avons constaté en 2019 d'une part qu'au niveau mondial 124 à 143 milliards de dollars par an sont consacrés à des activités économiques bénéfiques à la nature, mais que les dépenses pour des activités qui l'endommagent atteignent un montant beaucoup plus élevé, et d'autre part que pour la restaurer et la protéger, il faut de toute urgence parvenir à un bilan préservation (total de la diminution des dépenses nuisibles à la nature et de la hausse des dépenses en faveur de sa préservation) d'environ 700 milliards de dollars par an.

L'insuffisance de ce bilan a des conséquences dévastatrices. Au début de cette décennie, le monde n'avait pas à atteint un seul des objectifs d'Aichi 2010, le plan mondial pour la protection de la biodiversité. Un autre plan est aujourd'hui en préparation. Au cours des deux dernières années, des scientifiques et des responsables gouvernementaux ont proposé de nouveaux objectifs de gestion de la nature jusqu'en 2030. Ils devraient être adoptés lors de la prochaine Convention de l'ONU sur la diversité biologique (COP 15) qui se tiendra à Kunming, en Chine en octobre prochain.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/JyK9gNifr