GettyImages-1233578106 MARCUS YAM / LOS ANGELES TIMES

Biden a eu raison

WASHINGTON, DC – Voir les talibans prendre le contrôle de l’Afghanistan, anéantissant en quelques mois deux décennies d'efforts déployés par le peuple afghan et la communauté internationale pour construire un État intègre, sûr et opérationnel, a été une expérience particulièrement pénible. Les insurgés ont achevé leur mainmise fulgurante sur le pays le week-end dernier, occupant Kaboul et poussant le président afghan Ashraf Ghani à fuir à l’étranger.

La prise de contrôle quasi incontestée de l’Afghanistan par les talibans soulève évidemment des questions au sujet du bien-fondé de la décision du président américain Joe Biden de retirer les forces américaines et de l’Otan de ce pays. Mais paradoxalement, la rapidité et la facilité de l’avancée des insurgés ne fait que confirmer que Biden a pris la bonne décision – et qu’il ne doit pas faire marche arrière.

L’inefficacité et l’effondrement des forces gouvernementales et des institutions afghanes justifient en grande partie le scepticisme de Biden quant au fait que les efforts déployés par les États-Unis pour tenir le gouvernement de Kaboul à bout de bras le rendrait un jour capable de voler de ses propres ailes. La communauté internationale a consacré près de 20 ans, des milliers de milliards de dollars et sacrifié des milliers de vie pour venir en aide à l’Afghanistan, en éliminant Al-Qaïda ; en repoussant les talibans ; en soutenant, conseillant, formant et équipant l’armée afghane ; en renforçant les institutions gouvernementales ; et en investissant dans la société civile du pays.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/YHWXu3ofr