slaughter84_Eduardo Munoz-PoolGetty Images_bidenUN Eduardo Munoz/Pool/Getty Images

L'Amérique a besoin de sincérité

WASHINGTON – Le mois de septembre marque la nouvelle année dans le calendrier juif, dans les écoles du monde entier et dans les relations diplomatiques, avec l’Assemblé générale annuelle des Nations unies, à New York. On accueille comme il se doit l’année nouvelle avec de nouvelles résolutions, afin de réaffirmer son engagement dans les objectifs qu’on s’est fixés. Mais si la coutume concerne généralement les personnes, rien n’empêche les organisations, voire les États-nations de l’adopter. 

Et l’on pourrait effectivement comprendre le discours prononcé le 21 septembre à l’assemblée générale des Nations unies par le président des États-Unis, Joe Biden, comme une sorte de résolution de nouvelle année. Les États-Unis, a-t-il dit, ouvrent « une nouvelle ère de diplomatie acharnée, une ère de recours à la puissance de notre aide au développement pour investir dans de nouveaux moyens d’élever les gens à travers le monde, une ère de renouvellement et de défense de la démocratie ». Ces objectifs sont inscrits, a encore rappelé Biden, « dans notre ADN en tant que nation. Et surtout, c’est dans l’ADN de cette institution [l’ONU] ». Et les valeurs qu’ils traduisent sont « la liberté, l’égalité, les opportunités et la foi dans les droits universels de chacun ». Le président en a aussi appelé au respect de la dignité et du potentiel humains, ainsi qu’à « l’humanité inhérente qui nous unit ».

Le discours de Biden offrait un vaste ensemble de résolutions pour le renouvellement du rôle directeur des États-Unis dans le monde, sur des questions comme la santé, le changement climatique, la non-prolifération nucléaire, la lutte contre le terrorisme, la               prévention des conflits, les infrastructures des pays en développement, la sécurité alimentaire, l’égalité et la lutte contre la corruption. Il a clairement fait comprendre que ces objectifs seront poursuivis dans le cadre conceptuel tout à la fois de l’universalisme et du multilatéralisme.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/Tb7Zqyefr