otorbaev7_ Sergei BobylevTASS via Getty Images_biden putin Sergei BobylevTASS via Getty Images

Un accord entre les États-Unis et la Russie sur l'Afghanistan ?

BICHKEK – Lors de leur sommet de Genève du 16 juin, le président russe Vladimir Poutine aurait proposé au président américain Joe Biden d'utiliser les bases militaires russes au Tadjikistan et au Kirghizstan afin de coordonner les actions vis-à-vis de l'Afghanistan. Les motivations du Kremlin, bien sûr, ne sont pas altruistes. La Russie veut empêcher les États-Unis de construire ses propres bases dans la région. Mais l'offre de Poutine est alléchante et Biden pourrait bien trouver un moyen de l'accepter.

L'Asie centrale, une région de la taille de l'Union européenne enclavée entre la Russie et la Chine, fait donc une nouvelle fois les gros titres des journaux internationaux – à nouveau en raison de mauvaises nouvelles, et toujours en relation avec la violence et l'instabilité en Afghanistan. La décision de Biden de retirer les troupes américaines restantes du pays mettra fin à une guerre de 20 ans qui a coûté aux États-Unis près de 2,3 mille milliards de dollars et qui n'a pas réussi à concrétiser un seul de ses objectifs. Outre cela, les analystes mettent maintenant en garde contre le fait que l'offensive en cours des Talibans pourrait conduire à une guerre civile à grande échelle, à une augmentation du trafic de drogue, à des migrations massives et à la propagation du fondamentalisme islamique dans les pays voisins.

Les résultats de la guerre menée par les États-Unis ont été désastreux. Si l'on en croit les chiffres officiels, 2 312 militaires américains ont été tués et 20 666 ont été blessés en Afghanistan depuis 2001. Et plus de 3 800 sous-traitants américains en sécurité privée ont perdu la vie.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/pJBQLzgfr