haass127_Andrew Harnik - PoolGetty Images_russiaUScyberattack Andrew Harnik/Pool/Getty Images

Le cyberespace, le nouveau Far-West

NEW-YORK – Durant la Guerre froide, les sommets diplomatiques USA-URSS étaient surtout consacrés à des discussions visant à limiter l'armement nucléaire et leurs vecteurs - et aujourd'hui encore, les USA et la Russie discutent de ces sujets. Mais lors de leur récente rencontre à Genève, Biden et Poutine se sont penchés sur un autre domaine en vue de son éventuelle  réglementation : le cyberespace qui constitue un enjeu tout aussi important.

C'est parce qu'un peu partout dans le monde Internet occupe une place centrale dans l'économie,  au sein des systèmes politiques et militaires et dans beaucoup d'autres domaines. Les infrastructures numériques sont donc une cible de choix pour ceux qui cherchent à semer le chaos et créer des dégâts en utilisant un minimum de moyens.

Il est facile tant aux Etats qu'aux acteurs non étatiques de mener des cyberattaques et de nier ensuite en être à l'origine, ce qui rend ces attaques et le développement des moyens appropriés d'autant plus tentants. Nous savons quand et d'où un missile a été lancé ; mais il est plus long et plus difficile de découvrir qu'une cyberattaque a eu lieu et d'en identifier le responsable. De ce fait, la menace de représailles est problématique - alors qu'elle est au coeur de la dissuasion.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/O3rMXnufr