Le Chine se dote d'un droit des faillites

PEKIN – Les hommes d'affaire chinois ont toujours dû faire preuve de résilience, mais ils doivent maintenant s'accoutumer au spectre de la banqueroute. Car la Chine dispose maintenant d'une loi efficace sur les faillites que les tribunaux commencent à appliquer rigoureusement.

En Chine, la mise en place d'une législation sur les faillites a débuté après le début de la libéralisation des marchés par Deng Xiaoping il y a 30 ans. La première loi sur les faillites des entreprises (une version expérimentale) a été adoptée en 1986.  Mais elle n'a pu être véritablement mise en oeuvre car son domaine d'application était trop restreint, elle comportait des erreurs techniques, elle était en contradiction avec la procédure administrative existante, elle ne traitait pas de la restructuration des entreprises, enfin l'intervention gouvernementale restait trop importante. Elle n'était donc pas opérationnelle.

Aussi une version amendée a été adoptée en 2006. Ce fut une étape importante dans l'élaboration d'un système juridique efficace, alors que la Chine évolue vers une économie de marché. La nouvelle version répond clairement aux besoins d'une économie de ce type.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/u7591P2/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.