0

Bannir la famine

VIENNE – La famine touche un milliard des sept milliards d’individus que compte la planète ; cela résulte d’une longue liste d’évènements et de circonstances locaux malheureux, associée à une demande en constante augmentation, des conditions météorologiques imprévisibles et une médiocre gestion financière. Et les pénuries alimentaires pourraient devenir bien pire dans la mesure où la population mondiale devrait atteindre 9 milliards en 2050.

Mais avec de bons programmes, nous pourrions produire assez de nourriture pour tout le monde. Adopter les bonnes mesures dès maintenant pourrait en effet nous permettre d’éradiquer la famine.

Pour répondre à la demande attendue dans les 20 prochaines années, on estime que les réserves alimentaires globales doivent augmenter de 50%. Il nous faut donc une croissance durable fondée sur le développement agricole pour augmenter les réserves et maintenir les prix à des niveaux abordables tout en améliorant les revenus des fermiers pauvres dans les pays en développement.

Pour y parvenir, il faut mettre en place un programme en faveur des agriculteurs de subsistance, permettant non seulement d’améliorer la productivité mais aussi de réduire la dépendance météorologique et fournir des instruments de financement simples pour encourager l’investissement dans les nouvelles technologies et l’équipement, favoriser l’accès à la propriété et aux marchés locaux. Soulager de la précarité les agriculteurs de subsistance serait équivalent à diminuer de moitié la population sous l’emprise de la famine.